Soutien aux familles

Submitted by McGill University
October 21, 2020
Shared

Pour moi, être une infirmière pendant la pandémie de Covid-19 a été une expérience différente de la majorité. Je travaille dans un contexte de soins de répit à domicile pour des enfants avec besoins particuliers. J’ai donc vécu cette crise avec des sentiments très mitigés. D’un côté, je me sentais chanceuse de ne pas être exposée en première ligne, en confrontation directe avec la gestion du virus, mais de l’autre côté, je vivais un grand sentiment de culpabilité parce que justement je n’étais pas en soutien direct avec mes collègues et amis infirmiers, infirmières. Être infirmière en temps de Covid, peut aussi vouloir dire travailler dans l’ombre, à très petite échelle, afin de maintenir en quelque sorte un certain équilibre du point de vue du système de santé ou une sorte de normalité auprès des familles.  J’ai donc poursuivi mes soins de répit. Car soutenir ces familles dans un contexte où tous les services sont arrêtés m’est finalement apparu comme tout aussi important. Cette nouvelle réalité amène un sentiment d’anxiété et d’épuisement encore plus important chez ces familles qui se sentent finalement seules et encore plus isolées. On commence de plus en plus à parler des dommages collatéraux liés à cette crise sanitaire, et mon rôle s’est avéré finalement d’en limiter les impacts en quelque sorte. Cela m’a encore plus ouvert les yeux sur l’importance du rôle des infirmiers et infirmières et la signification encore plus grande de la définition de piliers en soins de santé que l’on donne à cette profession.  Et nous comprenons encore plus aujourd’hui la fragilité de cette unité. Maintenant, je suis fière de dire que j’entreprends des études universitaires afin de pousser encore plus loin mon champ d’expertise, car mon sentiment d’appartenance au sein de cette profession est encore plus grand aujourd’hui. Je crois sincèrement que la reconnaissance et l’amélioration des conditions de travail à plus grande échelle se traduira par l’augmentation de l’autonomie infirmière et cela débute par l’éducation. Merci d’offrir une voix à tous ces infirmiers et infirmières et de les partager globalement!

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Learn More